Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

Wassim Benkheira : « Je dois redoubler d’efforts »

Publié

le

[themoneytizer id=29899-1]

International en équipe de France des malentendants, Wassim Benkheira porte les couleurs du Réveil Sportif Gigeannais. Entretien avec un grand passionné, pour qui son handicap n’a jamais été un frein.

Parle-nous de ton handicap, comment a-t-il été détecté ?
Quand j’avais deux ans, ma mère a eu un doute sur mon audition. Elle en a informé la crèche afin de savoir comment je me comportais. Suite à cela, ma mère a fait les démarches en allant voir un ORL, qui lui a répondu que tout allait bien. Mais ma mère a persévéré, en continuant à chercher davantage, car tout cela ne lui semblait pas normal. Heureusement, elle avait une amie orthophoniste, qui m’a alors dirigé vers un examen que l’on appelle le PEA. C’est là, à quatre ans, que l’on m’a détecté sourd profond.

Comment vis-tu ce handicap au quotidien ?
Je le vis bien, même si je suis appareillé depuis l’âge de quatre ans. C’est parfois compliqué dans ma scolarité, je dois redoubler d’efforts.

Comment est-ce que tu as démarré le football ?
Depuis que je suis petit, je jouais au ballon. Mes parents ont vu que j’aimais ça, et ils m’ont inscrit dans un club en U6. J’ai commencé le football au CA Poussan de U6 à U10, puis au RSG Gigean de U11 à U14. Ensuite, j’ai fait un an avec l’AS Frontignan, avant de partir deux ans en sport étude. Par la suite, j’ai enchaîné avec Castelnau le Crès, l’AS Lattes en U17 National, l’AS Frontignan en U19 R1, les Arceaux en R2. Et là, je joue actuellement à Gigean.

Dans quelle mesure cela t’impacte-t-il dans le football ?
J’ai appris à faire avec, donc cela n’a pas vraiment d’impact. Contrairement à ceux qui entendent bien, je dois m’informer visuellement afin de suivre le jeu. Si mon coéquipier est loin de moi, je ne pourrai pas l’entendre.

Comment ont réagi tes coachs tout au long de ton parcours, lorsqu’ils apprenaient ton handicap ?
Ils l’ont compris et faisaient en sorte de me faire des gestes pour m’informer.

Tu es international français, parle-nous de cette sélection.
Oui, j’ai la chance de jouer dans une bonne équipe, nous nous entendons bien et avons un bon groupe. Je suis fier de jouer avec eux. Quand je suis monté à Paris la première fois, je ne connaissais aucun joueur. Mais finalement, comme nous jouons tous pour les mêmes couleurs, un lien s’est créé rapidement. J’ai été convoqué pour participer au Championnat d’Europe qui a au lieu en Crète. Lors de cette compétition, des liens se sont noués en dehors du terrain, c’était une très belle expérience. Je vais continuer à travailler dur pour aller plus loin possible, et pourquoi pas finir premier de la poule et meilleur buteur.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Vous devez être enregistré pour publier un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actus

Les U17 de l’ASB se rapprochent du podium

Publié

le

Celle-là, elle va leur faire du bien. Victorieux (1-0) du SC Bastia le 15 février dernier, les U17 de l’ASB ont enchaîné à domicile (4-1), hier après-midi, face au SC Air Bel, confirmant ainsi leur rebond après la lourde défaite du début du mois au Pays d’Aix. Ce succès, le dixième de la saison, permet aux jeunes joueurs d’Hugo Munoz de se rapprocher du podium, à seulement trois longueurs de la troisième place occupée par les Aiglons de l’OGC Nice. De quoi envisager la fin de saison avec optimisme, avec un prochain déplacement abordable à Marignane Gignac. Jusqu’où vont aller les jeunes pousses biterroises, promues l’été dernier au niveau national ? Prochain rendez-vous le 8 mars ! 

Continuer de lire

Actus

Un trio héraultais en feu dans la poule C de R2

Publié

le

Ils sont en grande forme. Hier soir, les trois actuels premiers de la poule C de Régional 2 n’ont pas fait de détails pour la quatorzième journée de championnat. Si le PI Vendargues, leader avec 31 points, l’a emporté (3-0) face à l’US Béziers, Castelnau le Crès a fait le travail face aux Arceaux (4-1), pendant que la réserve de l’ASF prenait le dessus (3-1) sur Uchaud. Deux résultats importants, qui permettent au CCFC et à l’ASF de rester à portée des joueurs de Sabri Allouani et Arnaud Saulcy. Dimanche prochain, les deux poursuivants auront l’occasion de revenir à hauteur et de profiter du week-end exempté du PIV. Avec l’opportunité de rendre la lutte en haut de tableau encore plus intense ! 

Continuer de lire

À LA UNE

[themoneytizer id=29899-16]

Copyright © 2017 Football Club 34