berenger.tournier@gmail.com

Un bénévole à la une avec… Lionel Roussille (ASV)

Ils sont essentiels, indispensables. Sans eux, les clubs de football et toutes les structures associatives ne seraient rien. Dans les quatre coins du pays, ils sont des milliers, femmes et hommes, à s’investir corps et âme dans le bénévolat. Durant toute cette saison 2019-2020, Football Club 34, en partenariat avec la Région Occitanie, publiera chaque semaine l’interview d’un bénévole qui oeuvre dans un club de football héraultais. Cette semaine, c’est Lionel Roussille (AS Valergues) qui s’est confié avec passion et sincérité…

Lionel, depuis combien de temps es-tu bénévole ?
Entre le football et mon investissement dans le comité des fêtes, je suis bénévole depuis l’âge de seize ans.

Quel est ton parcours ?
J’ai commencé à entraîner la catégorie débutant (U6), j’ai suivi cette équipe jusqu’à la catégorie benjamin (U11) à l’AS Valergues. Avec le Saint Brès Olympique, nous avons créé l’Entente Jeunesse Saint Brès Valergues. Je continuais néanmoins à jouer à l’ASV avec les seniors. Ensuite, j’ai fait un break avec le football, et, suite au renouveau du club, je suis revenu en tant que secrétaire sous la présience de Jean-Louis Siagh. J’étais dirigeant de l’équipe senior et je me suis remis à entraîner en foot animation. Après plus de dix ans de présidence de Jean-Louis, j’ai pris les rênes du club depuis plus de cinq ans.

Qu’est ce qu’il te plait dans cette activité ?
C’est la relation entre les joueurs, les éducateurs, les dirigeants et les parents. C’est cela la grande famille du football.

Quel est ton meilleur souvenir ?
J’en ai deux. Le premier, c’est la montée de D4 à D3 en 2018, avec un groupe hyper soudé, qui y a toujours cru et qui s’est surtout battu pour Davide Spicola, un jeune joueur qui nous a quittés. Un trophée Davide Spicola sera d’ailleurs attribué au vainqueur de notre tournoi U12 – U13. Et puis, il y a le tournoi de Cabestany en 2019, où nous étions 170 personnes (joueurs, éducateurs et parents) à y participer. Je me souviens d’une rencontre U11 où la famille valerguoise était là pour encourager l’équipe en finale du tournoi. C’était énorme.

Et ton rêve en tant que bénévole ?
C’est de réussir à avoir toutes les catégories. Aujourd’hui, nous sommes 165 licenciés de U6 à U15, seniors et vétérans.

Tu te vois arrêter un jour ?
Pour le moment, ce n’est pas à l’ordre du jour. Tant que je vois la motivation de mes éducateurs, mon bureau et les parents, je les suivrai. Sans eux, notre club n’en serait pas là.

Laisser un commentaire