Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

Thibault Mathieu : « J’ai décidé de rejoindre un nouveau projet »

Publié

le

Même s’il était très heureux au SO Lansargues, Thibault Mathieu a décidé de changer d’air cet hiver en rejoingnant Sussargues. Il nous explique son choix…

Thibault, tu as décidé changer de club cet hiver…
Exactement. Après une saison et demi au SO Lansargues, j’ai décidé de rejoindre depuis la reprise un nouveau projet, du coté de Sussargues.

Pourquoi ce choix ?
Cela faisait plusieurs saisons que j’avais, entre autre, des contacts avec les coachs de Sussargues depuis la mise en place de leur projet. C’est un projet cohérent et de qualité que j’ai suivi à distance. Cela s’est confirmé avec l’accession en Départemental 2 l’an dernier. De plus, j’ai pu affronter cette équipe sur la phase aller et j’ai été surpris par le niveau de jeu qu’elle proposait, bien qu’elle soit promue. Par ailleurs, je m’étais engagé auprès d’Anthony Babikian à Lansargues sur un projet d’environ deux ans. Mais fin décembre, le coach a eu une proposition difficilement refusable du coté de Lunel. C’était assez inattendu et cela a été pour moi l’élément déclencheur. Je n’avais pas du tout prévu de partir, tout se passait très bien du point de vue sportif et humain du coté de Lansargues. Seul hic pour moi, les conditions d’entraînement sur stabilisé étaient de plus en plus difficiles à supporter. C’est la raison de mon départ, d’autant que Sussargues possède des infrastructures de grande qualité.

Quels seront tes objectifs ?
Pour cette deuxième partie de saison, ils seront de continuer à prendre un maximum de plaisir, marquer le plus de buts possibles et apporter mon expérience pour aider l’équipe à atteindre les objectifs fixés qui sont ambitieux.

Un mot quand même sur ton début de saison à Lansargues ?
Il est à l’image de celui de l’équipe, globalement satisfaisant ! On a connu quelques séries de victoires mais aussi quelques passages à vide sur certains matchs. Personnellement, j’ai pris un maximum de plaisir sur et en dehors du terrain depuis que je suis à Lansargues. C’est un club vraiment à part humainement parlant, on peut presque parler d’une grande famille. Je suis très heureux d’avoir vécu cette aventure à leur coté. J’en profite d’ailleurs pour remercier encore une fois tous les membres du club, le président Hernandez, coach Babik et tous les joueurs que j’ai côtoyé durant cette période. J’ai un immense respect et une très grande estime pour eux. Je tiens d’ailleurs à souhaiter une bonne deuxième partie de saison à tout le groupe senior et à capitaine Greg Pellegrin qui reprend l’équipe, en espérant juste qu’il ne soit pas trop dur avec moi au marquage lors du match retour à Lansargues le 18 février (rires).

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Vous devez être enregistré pour publier un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actus

Les résultats du soir en Coupe d’Occitanie

Publié

le

Six matchs étaient au programme ce mercredi soir en Coupe d’Occitanie (premier tour de la phase départementale). Découvrez les résultats.

  • RC Lemasson (D3) – AS Canet (D2) : 4-1
  • Sète le Social (D3) – Olympique la Peyrade (D1) : reporté
  • FC Lavérune (D1) – USO Florensac Pinet (D2) à 20h30
  • Maurin FC (D3) – CS Marseillan (D3) : 0-2
  • Sussargues FC (D2) – Entente Corneilhan Lignan (D1) : 2-1
  • AC Alignan (D2) – RC Védasien (D1) : reporté
Continuer de lire

Actus

Grégoire Ledun, le combat d’une vie…

Publié

le

Le combat d’une vie, d’une famille. Depuis trois longues années, Grégoire Ledun et ses proches se battent contre la maladie. Ce mercredi, le joueur de la Clermontaise a accepté de se confier sur cette épreuve. Entretien…

<< LE SITE OFFICIEL DU SHOP « ESPOIR » >>

Grégoire, peux-tu nous raconter ton histoire ?
En 2016, mon père nous a annoncé qu’il était atteint par la maladie de Charcot. Mes frères et moi étions dans le flou complet. Avec le temps, nous avons vite compris que cette maladie serait un combat quotidien car petit à petit, chaque muscle se paralyserait un par un. Cette maladie a touché mon père sans prévenir, c’était un grand sportif en très bonne santé. C’est très difficile pour mes frères et moi de l’accepter mais nous devons profiter au maximum de chaque moment passé auprès de lui. À l’initiative de mon frère Simon, avec qui je joue à la Clermontaise, nous avons créé une association : Espoir. Celle-ci est connu pour ses événements sportifs comme les 24h Cross Fit ou les 24h du football, mais aussi pour la première marque de vêtement engagée contre cette maladie. Pour chaque achat sur le site : www.shopespoirsla.com, un euro est reversé à la recherche médicale contre la maladie de Charcot

Cette maladie, qu’est-ce que c’est ?
Elle est aussi appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA), c’est une maladie neurodégénérative. Elle atteint progressivement les neurones et entraîne une faiblesse musculaire puis une paralysie. L’espérance de vie des patients est très courte. Aujourd’hui, cela va faire 3 ans que mon père se bat tous les jours contre cette maladie. Ce n’est vraiment pas facile au quotidien mais nous nous battons, mes frères, ma mère et moi-même. J’admire ma mère, c’est une femme exceptionnelle qui ne lâche pas pour son mari alors que ce n’est pas facile tous les jours pour elle.

Parle-nous de votre marque « Espoir »…
C’est une marque de vêtement gérée par mon frère Simon. Il a décidé de quitter toutes ses occupations à l’époque pour créer cette marque. Aujourd’hui, il réalise un beau parcours avec cette entreprise. Mon autre frère Maxime l’aide au quotidien et moi, je l’aide pendant mes temps libres. J’essaye de lui ramener des projets comme des tee-shirts d’entraînement pour des équipes de football.

La marque commence à prendre un peu d’ampleur à Montpellier. Vous avez même un défilé de prévu très prochainement…
Tout à fait. Tout cela grâce au boulot acharné de mon frère, nous espérons que la dynamique continuera d’année en année. Un défilé est prévu le vendredi 11 octobre pour montrer les nouvelles collections et des pièces uniques. Ce défilé sera suivi d’une petite soirée pour finir en beauté. L’année dernière, nous avions réussi à faire sensation avec ce type d’événement donc nous espérons la même réussite, voire plus.

Des célébrités locales vous aident à promouvoir la marque ?
Oui, nous avons la chance d’avoir des célébrités comme les joueurs du MHR : Fulgence Ouedraogo, Benoit Paillauge, Kelian Galletier ; le restaurateur montpelliérain Romain Salamone ; l’influenceuse Douze Février ; Aurore Kichenin première dauphine Miss France 2017 ou encore Dimitri Bertaud, le gardien du MHSC avec qui j’ai de bonnes relations.

Niveau football, tu as rejoint la Clermontaise. Que t’inspire ce nouveau défi ?
C’est un nouveau challenge très intéressant. Je voulais un club familial et qui prend le temps de nous connaître, Clermont l’Hérault est mon ancien club, j’ai été ravi de retrouver les infrastrucrures. Ce nouveau challenge me motive à donner le meilleur de moi-même pour gagner ma place. C’est sans cesse un combat, mais c’est ce qui me motive à aller chercher une place de titulaire.

Quels sont les objectifs du club cette saison ?
Nous voulons faire une très bonne saison. Nous verrons semaine après semaine et ferons le bilan à la fin.

Quels sont tes objectifs personnels ?
Ils sont simples : profiter du temps de jeu que le coach m’accordera, me faire une place petit à petit et démontrer que je peux apporter mes qualités afin de gagner des matchs. Mais la chose la plus importante à mes yeux : faire venir au maximum mon père et qu’il soit fier de mes performances.

Propos recueillis par Enzo Fabregas

<< LE SITE OFFICIEL DU SHOP « ESPOIR » >>

Continuer de lire

À LA UNE

Copyright © 2017 Football Club 34