berenger.tournier@gmail.com

Nicolas Enjalric : « Une augmentation de 20% des effectifs »

Portée par une dynamique très intéressante, la section féminine du Sussargues FC poursuit son développement. Entretien avec Nicolas Enjalric.

Nicolas, quel premier bilan peux-tu tirer du début de saison ?
Au niveau des plus jeunes (U8 à U15), les championnats et plateaux ont véritablement attaqué après les vacances de la Toussaint. Hélas, Coupe du Monde ou pas, nous attaquons après tout le monde. Au-delà de cet aspect, les matchs amicaux ont été très prometteurs. Nous n’avons peut-être pas d’équipes de haut niveau, mais nous avons des formations de qualité dans lesquelles les filles prennent beaucoup de plaisir et poursuivent leur progression. Après, en ce qui concerne les U18, elles ont perdu deux fois en championnat face à deux favoris du groupe. Elles ont fait de bons matchs et devront désormais transformer cela en résultats positifs pour les prochains matchs. De leur côté, les seniors à huit ont livré des premiers matchs très corrects, cette équipe permet de donner du temps de jeu à tout le monde, tout en faisant progresser les débutantes. Le gros point positif, c’est le début de championnat des seniors à 11 en R2 qui sont premières de leur poule.

Le Mondial a-t-il eu un effet ?
Oui, surtout pour les U11, U13 et U15 puisque l’on a une augmentation de 20% des effectifs. Nous avons également une augmentation en U18 et en seniors, mais sur ces deux catégories, cela est davantage lié à un travail de recrutement. Nous devrions approcher les 130 licenciées cette année, et 30% de licenciées féminines au club.

Quelles sont vos ambitions ?
Nous avions comme ambition d’accéder en R1 dans les deux saisons, nous formons d’ailleurs nos U18 dans cette optique. Nos recrues nous apportent déjà beaucoup, donc si nous pouvons monter dès cette saison, on ne s’en privera pas, même si nous savons qu’en R2, le niveau est très homogène et que cela serré jusqu’au bout. Notre objectif étant sur deux années, nous ne nous mettons aucune pression. Après, au niveau des jeunes, les ambitions ne sont pas concentrées à tout prix sur le sportif. Nous souhaitons avant tout que les filles se sentent bien et qu’elles progressent. Nous prendrons ce qu’il y a à prendre, sans jamais oublier que la formation est à la base de tout. Enfin, comme nous avons toujours eu des résultats en coupe, nous espérons secrètement que l’une de nos équipes fasse un beau parcours, à l’image des garçons qui ont brillé cette année.

Laisser un commentaire