Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

L’interview décalée de Boris Fons (ES Cœur Hérault)

Publié

le

[themoneytizer id=29899-1]

Après Adam Benkhalfa hier, retrouvez aujourd’hui l’interview décalée de l’expérimenté Boris Fons (ES Cœur Hérault) ! 

Déjà, quel bilan tires-tu de ce début de saison ?
J’ai repris du service avec la réserve de l’ES Cœur Hérault, c’est assez compliqué car nous sommes une réserve et avons une majorité de U19 dans l’équipe. On prépare l’avenir. Du coup, il y a une bonne ambiance mais nous n’avons pas encore gagné un match, ça commence à urger. Mais j’ai confiance, il y a du potentiel. Il faut que les petits les posent un peu plus sur la table et se mettent au diapason de la catégorie seniors. Parfois, j’ai l’impression d’être « Pascal, le grand frère » (rires). Pourtant, ce n’est pas trop dans mon tempérament, je ne suis pas un philosophe ni un poète !

Quel joueur est le chouchou du coach ?
Je pense que je suis un peu privilégié. Comme je cumule deux boulots, je ne peux pas toujours être présent aux entraînements. Mais Nico, le coach, me fait quand même confiance et me donne le brassard le dimanche. C’est un ami, ça aide (rires) !

Justement, ce coach, quel est son plus gros défaut ?
Il est un peu à l’image de l’équipe, il est vaillant et sérieux. C’est un super mec, qui s’investit beaucoup, même s’il est parfois trop gentil avec certains jeunes qui auraient un peu plus besoin de se faire secouer. Après, je ne peux pas lui trouver d’autres défauts, c’est un mec en or pour un club.

Lequel est le briseur de cheville ?
S’il y en avait un, ce serait moi avec les 110 kilos hors taxes (rires). Parfois, dans quelques sorties, je me laisse un peu emporter. Sinon, on est une équipe de gentils, peut-être même trop.

Le briseur de reins ?
Notre numéro six, Paulo. Il a un petit gabarit et une conduite de balle très intéressante. Ses petits crochets sont très pénibles pour l’adversaire.

Qui a les pieds carrés ?
Là, on se partage la palme. Je ne peux pas m’empêcher de penser à Brandon, notre avant-centre et Mitroglouglou. Le gadjo, avec un ballon dans les six mètres et sans gardien, il écarterait le jeu en voulant marquer mais balancerait en touche (rires). Mais on ne lui en veut pas, il se bat et fait ce qu’il peut. En dehors du terrain, il se donne énormément pour le club. Quant à moi, si j’avais eu des pieds, je serais numéro neuf. Ça m’a toujours fait défaut, à 37 ans, ça ne vient toujours pas mais je ne désespère pas (rires).

Lequel est le coéquipier modèle ?
Je vais encore dire Paulo, ce mec a tout entre l’humilité et la simplicité. Il n’a jamais un mot plus haut que l’autre et est toujours là pour rattraper les conneries des autres. Avec lui, tu peux partir à la guerre.

Qui a le plus mauvais caractère ?
C’est moi, mais après mes joueurs ou l’adversaire, jamais contre l’arbitre. Par contre, avec les matchs que l’on fait en ce moment, c’est vrai que j’use pas mal de salive et certains doivent prendre des dolipranes le dimanche soir. Mais c’est pour leur bien.

Qui a besoin d’un relooking dans le vestiaire ?
Tous les jeunes qui arrivent au rendez-vous de dimanche avec les claquettes et les chaussettes, ça devrait être interdit. Avec une mention spéciale pour Thomas Roche !

Qui abuse de l’apéro après les matchs ?
Nous ne sommes pas de nombreux adeptes en réserve. Il y a moi, bien entendu, et Nico, que nous n’avons pas encore vu jouer cette saison mais qui a fait une très grosse prestation à l’apéro de l’AG d’hiver.

Balance le nom des petits malins qui arnaquent tout le monde lors des exercices physiques…
La plupart de ceux qui arrivent avec le cornet à la bouche avant l’entraînement, je tairais les noms par respect mais ils se reconnaîtront (rires). Quand on a vingt piges, c’est dommage de se cacher aux entraînements car on joue comme on s’entraîne, et ça se voit le dimanche. Quant à moi, je suis à la traîne mais avec un surpoids évident et à l’aube de mes 38 piges, ça se comprend !

Peux-tu nous dévoiler un secret de vestiaire ?
Ce n’est pas un secret pour tous ceux qui ont joué avec moi, je suis un donneur de fessées hors pair. Lors de chaque match et chaque entraînement, c’est le rituel sous la douche. Si bien que nous ne sommes pas très nombreux à nous doucher (rires). Mais ça fait vivre le vestiaire !

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Vous devez être enregistré pour publier un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actus

On se retrouve le plus vite possible sur FC34…

Publié

le

En attendant une amélioration des conditions sanitaires et la reprise des compétitions dans notre football héraultais, Football Club 34 va se mettre en retrait pendant quelques jours. En espérant vous retrouver le plus vite possible autour d’une actualité beaucoup plus réjouissante.

À bientôt, et d’ici là, prenez soin de vous et de vos proches ! 

Continuer de lire

Actus

Les clubs qualifiés pour le Festival Foot U13

Publié

le

Sur son site officiel, le District de l’Hérault a publié la liste des clubs qualifiés pour la finale départementale du Festival Foot U13, qui se tiendra (si les conditions sanitaires le permettent) le samedi 18 avril à Frontignan.

  • AS Fabrègues
  • AS Montarnaud
  • Baillargues SBV
  • Castelnau le Crès
  • Entente Corneilhan Lignan
  • Entente USB – OJ Béziers
  • FC Boujan
  • FC Sète 34
  • FC Sussargues
  • GC Lunel
  • Montpellier Arceaux
  • MHSC
  • PI Vendargues
  • RC Védasien
  • Saint Clément Montferrier
  • US Mauguio Carnon
Continuer de lire

À LA UNE

[themoneytizer id=29899-16]

Copyright © 2017 Football Club 34