Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

Grégoire Ledun, le combat d’une vie…

Publié

le

Le combat d’une vie, d’une famille. Depuis trois longues années, Grégoire Ledun et ses proches se battent contre la maladie. Ce mercredi, le joueur de la Clermontaise a accepté de se confier sur cette épreuve. Entretien…

<< LE SITE OFFICIEL DU SHOP « ESPOIR » >>

Grégoire, peux-tu nous raconter ton histoire ?
En 2016, mon père nous a annoncé qu’il était atteint par la maladie de Charcot. Mes frères et moi étions dans le flou complet. Avec le temps, nous avons vite compris que cette maladie serait un combat quotidien car petit à petit, chaque muscle se paralyserait un par un. Cette maladie a touché mon père sans prévenir, c’était un grand sportif en très bonne santé. C’est très difficile pour mes frères et moi de l’accepter mais nous devons profiter au maximum de chaque moment passé auprès de lui. À l’initiative de mon frère Simon, avec qui je joue à la Clermontaise, nous avons créé une association : Espoir. Celle-ci est connu pour ses événements sportifs comme les 24h Cross Fit ou les 24h du football, mais aussi pour la première marque de vêtement engagée contre cette maladie. Pour chaque achat sur le site : www.shopespoirsla.com, un euro est reversé à la recherche médicale contre la maladie de Charcot

Cette maladie, qu’est-ce que c’est ?
Elle est aussi appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA), c’est une maladie neurodégénérative. Elle atteint progressivement les neurones et entraîne une faiblesse musculaire puis une paralysie. L’espérance de vie des patients est très courte. Aujourd’hui, cela va faire 3 ans que mon père se bat tous les jours contre cette maladie. Ce n’est vraiment pas facile au quotidien mais nous nous battons, mes frères, ma mère et moi-même. J’admire ma mère, c’est une femme exceptionnelle qui ne lâche pas pour son mari alors que ce n’est pas facile tous les jours pour elle.

Parle-nous de votre marque « Espoir »…
C’est une marque de vêtement gérée par mon frère Simon. Il a décidé de quitter toutes ses occupations à l’époque pour créer cette marque. Aujourd’hui, il réalise un beau parcours avec cette entreprise. Mon autre frère Maxime l’aide au quotidien et moi, je l’aide pendant mes temps libres. J’essaye de lui ramener des projets comme des tee-shirts d’entraînement pour des équipes de football.

La marque commence à prendre un peu d’ampleur à Montpellier. Vous avez même un défilé de prévu très prochainement…
Tout à fait. Tout cela grâce au boulot acharné de mon frère, nous espérons que la dynamique continuera d’année en année. Un défilé est prévu le vendredi 11 octobre pour montrer les nouvelles collections et des pièces uniques. Ce défilé sera suivi d’une petite soirée pour finir en beauté. L’année dernière, nous avions réussi à faire sensation avec ce type d’événement donc nous espérons la même réussite, voire plus.

Des célébrités locales vous aident à promouvoir la marque ?
Oui, nous avons la chance d’avoir des célébrités comme les joueurs du MHR : Fulgence Ouedraogo, Benoit Paillauge, Kelian Galletier ; le restaurateur montpelliérain Romain Salamone ; l’influenceuse Douze Février ; Aurore Kichenin première dauphine Miss France 2017 ou encore Dimitri Bertaud, le gardien du MHSC avec qui j’ai de bonnes relations.

Niveau football, tu as rejoint la Clermontaise. Que t’inspire ce nouveau défi ?
C’est un nouveau challenge très intéressant. Je voulais un club familial et qui prend le temps de nous connaître, Clermont l’Hérault est mon ancien club, j’ai été ravi de retrouver les infrastrucrures. Ce nouveau challenge me motive à donner le meilleur de moi-même pour gagner ma place. C’est sans cesse un combat, mais c’est ce qui me motive à aller chercher une place de titulaire.

Quels sont les objectifs du club cette saison ?
Nous voulons faire une très bonne saison. Nous verrons semaine après semaine et ferons le bilan à la fin.

Quels sont tes objectifs personnels ?
Ils sont simples : profiter du temps de jeu que le coach m’accordera, me faire une place petit à petit et démontrer que je peux apporter mes qualités afin de gagner des matchs. Mais la chose la plus importante à mes yeux : faire venir au maximum mon père et qu’il soit fier de mes performances.

Propos recueillis par Enzo Fabregas

<< LE SITE OFFICIEL DU SHOP « ESPOIR » >>

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Vous devez être enregistré pour publier un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actus

Gilles Phocas : « Il faut protéger le bénévole »

Publié

le

Ils sont essentiels, indispensables. Sans eux, les clubs de football et toutes les structures associatives ne seraient rien. Dans les quatre coins du pays, ils sont des milliers, femmes et hommes, à s’investir corps et âme dans le bénévolat. Durant toute cette saison 2019-2020, Football Club 34, en partenariat avec la Région Occitanie, publiera chaque semaine l’interview d’un bénévole qui oeuvre dans un club de football héraultais. 

« Si le bénévolat n’est pas payé, ce n’est pas parce qu’il ne vaut rien, mais parce qu’il n’a pas de prix. »

Depuis de longues années, Gilles Phocas s’investit pleinement dans le football héraultais, au Mèze Stade FC. Entretien avec un grand passionné…

Gilles, qu’est-ce qu’il te plait dans le bénévolat ?
Dans toutes mes vies, j’ai le sens de l’intérêt commun. Je me régale quand je suis utile et que je fais avancer les choses.

La situation est de plus en plus difficile pour les bénévoles, que penses-tu de ce statut ?
Lors de chaque élection, les candidats promettent un statut juridique pour ces centaines de milliers de personnes qui donnent de leur temps, mais rien n’avance. Nous sommes critiqués par ceux qui ne font rien ou ceux qui ont échoués, nous sommes exposés juridiquement et physiquement. Mais on s’en fout parce que l’on ne calcule pas. On retient les sourires de ceux qui nous respectent, et on regarde le travail accompli comme récompense. Certains ne peuvent pas comprendre le don de soi, gratuit, sans contrepartie, cela nous indiffère. C’est très difficile les premières années, mais après nous sommes blindés.

Que faudrait-il pour le faire évoluer ?
Il faut protéger le bénévole des risques qu’il prend. Il ne faut pas l’indemniser pécuniairement, sinon, le mot bénévole devient impropre. Par contre, il faut lui garantir une protection sur tous ses actes involontaires qui pourraient induire des frais et engager ses responsabilités. Il devrait y avoir un fonds d’État en garantie. Pour ce qui concerne le football, les formations des officiels dans les instances devraient comprendre un chapitre sur les problèmes des bénévoles et des dirigeants de clubs, et expliquer par exemple aux arbitres qu’ils sont l’égal des dirigeants et que tout le monde est là pour se rendre service mutuellement, et non se sanctionner à tour de bras. J’ai l’impression que le fossé se creuse avec les officiels.

Tu pourrais arrêter un jour ?
J’ai arrêté 100 fois. Je suis capable d’être à 200% et d’arrêter du jour au lendemain si je considère que les valeurs que je défends sont mises à mal, et mon président le sait. Quand on est libre, qu’on ne doit rien à personne, qu’on n’a jamais pris un centime dans le foot, on peut choisir ce que l’on veut faire et quand on veut le faire.

Quel est ton plus grand souvenir ?
J’en ai deux : un tournoi au Danemark en jeune avec Montpellier à Hjorring, qui était à l’époque le plus grand tournoi d’Europe avec plus de 600 équipes sur 15 jours. Ma maman s’était saignée à l’époque pour financer le voyage. Et bien-sûr, mes deux années avec les moins de 17 de Mèze comme coach. J’avais pris l’équipe aux portes de la D2. On avait terminé premier avec 12 points d’avance la première année et la deuxième, troisième en honneur. Une grande fierté à 26 ans avec des gamins en or.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Il n’y a rien à me souhaiter, il arrive toujours ce qui doit arriver. La seule chose que je demande, c’est l’indulgence de ma famille pour toutes mes absences en raison de mes diverses activités. Je suis déjà comblé.

Continuer de lire

Actus

Les résultats du week-end des clubs héraultais

Publié

le

De nombreuses équipes héraultaises seront sur les terrains ce week-end. Découvrez les résultats complets de ce nouveau rendez-vous de football.

D1 Arkema (5ème journée)
Samedi 12 octobre 2019
Soyaux – MHSC : 1-1 (Puntigam)

U19 National (8ème journée)
Samedi 12 octobre 2019
Castelnau le Crès – OGC Nice : 2-3
Dimanche 13 octobre 2019
AS Cannes – MHSC : 0-0

U17 National (8ème journée)
Samedi 12 octobre 2019
MHSC – SC Bastia : 4-0 (Mianayidikidi*2, Dejar et Lourenco)
Dimanche 13 octobre 2019
AS Béziers – Marignane Gignac FC : 0-0

Challenge U19 Féminin (4ème journée)
Dimanche 13 octobre 2019
MHSC – Olympique de Marseille : arrêté

Coupe de France (cinquième tour)
Samedi 12 octobre 2019
ES Paulhan Pézenas Avenir – AFL : 0-2
AS Lattes – Stade Beaucairois : 3-2 (Lopes, Contestin, Papon)
Olympique d’Alès – AS Frontignan : 3-1
RCO Agde – FC Bagnols Pont : 3-1
Dimanche 13 octobre 2019
Saint Clément Montferrier – Aigues Mortes : 1-3 (Hacquel)
Mèze Stade FC – AS Fabrègues : 1-2 (Soler ; Yagousseti, Delpuech)
FC Saint Estève – AS Béziers : 0-1 (Buric)
AS Canet – US Monoblet : 1-2

Coupe de l’Hérault (32èmes de finale)
Samedi 12 octobre 2019
Cazouls – SC Saint Thibéry : 2-3
Dimanche 13 octobre 2019
RC Lemasson – Montpellier Arceaux : 2-4 (ap)
Lamalou FC – RS Gigean : reporté
AS Valergues – GC Lunel : 1-2 (Khouchane)
ASPTT Montpellier – ES Coeur Hérault : 0-1 (ap)
SO Aniane – ES Nézignan : 0-5
Montpeyroux FC – FC Petit Bard B : 0-2
AS Bessan – FO Sud Hérault : 3-1 (Villanova, Billault, Danobrega)
AS Juvignac – Stade Balarucois : 1-1 (4-5 tab)
FCO Viassois – La Peyrade : 1-3
FCO Valras Sérignan – Lavérune FC à 14h30
AS La Grande Motte – AS Gignac : 2-1
Jacou Clapiers FA – AS Montarnaud : 1-2 (Briollet, Garcia.Je)
Montblanc – Cournonterral : 1-2 (Nancey, Ndour)
Saint André de Sangonis – US Montagnac : 4-0 (Seghouane, Marin, Lafuente, Djelilate)

Coupe d’Occitanie (3ème tour District)
Dimanche 13 octobre 2019
Sussargues FC – AS Pignan : 0-1 (Fernandez)
Puissalicon Magalas – Atlas Paillade : 2-4 (Mila, Salvador, Lamrani, Diarra)
CS Marseillan – BSBV : 1-3 (Pierlot, Aiouaz, Verdier)
FC Lespignan Vendres – Castelnau le Crès : 4-3
FC Petit Bard – AS Fabrègues B : 2-4 (Rodier, Balboa, Chery, Kanga)
Florensac Pinet – US Mauguio Carnon : 0-1

Départemental 2 « B » (1ère journée)
Dimanche 13 octobre 2019
La Clermontaise B – ES Grand Orb Foot : 1-2 (Poveda, Arnaud)

Départemental 3 « D » (1ère journée)
Dimanche 13 octobre 2019
Corneilhan Lignan B – FCO Valras Sérignan B : 5-3

Départemental 4 « D » (1ère journée)
Dimanche 13 octobre 2019
Midi Lirou B – Thongue et Libron B : 2-3

Départemental 5 « B » (1ère journée)
Dimanche 13 octobre 2019
AS Puimisson B – ES du Jaur : 4-1
ES Nézignan B – FC Lespignan Vendres C : 10-1 (Souffleur*5, Pouget, Samir, Fuentes, Noek, Zbari)
AC Alignan B – AS Valros : 4-0

<< COUPE DE L’HÉRAULT VÉTÉRANS : LE PROGRAMME COMPLET >>

Photo : ASF

Continuer de lire

À LA UNE

Copyright © 2017 Football Club 34