Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

Gilles Phocas : « Il faut protéger le bénévole »

Publié

le

[themoneytizer id=29899-1]

Ils sont essentiels, indispensables. Sans eux, les clubs de football et toutes les structures associatives ne seraient rien. Dans les quatre coins du pays, ils sont des milliers, femmes et hommes, à s’investir corps et âme dans le bénévolat. Durant toute cette saison 2019-2020, Football Club 34, en partenariat avec la Région Occitanie, publiera chaque semaine l’interview d’un bénévole qui oeuvre dans un club de football héraultais. 

« Si le bénévolat n’est pas payé, ce n’est pas parce qu’il ne vaut rien, mais parce qu’il n’a pas de prix. »

Depuis de longues années, Gilles Phocas s’investit pleinement dans le football héraultais, au Mèze Stade FC. Entretien avec un grand passionné…

Gilles, qu’est-ce qu’il te plait dans le bénévolat ?
Dans toutes mes vies, j’ai le sens de l’intérêt commun. Je me régale quand je suis utile et que je fais avancer les choses.

La situation est de plus en plus difficile pour les bénévoles, que penses-tu de ce statut ?
Lors de chaque élection, les candidats promettent un statut juridique pour ces centaines de milliers de personnes qui donnent de leur temps, mais rien n’avance. Nous sommes critiqués par ceux qui ne font rien ou ceux qui ont échoués, nous sommes exposés juridiquement et physiquement. Mais on s’en fout parce que l’on ne calcule pas. On retient les sourires de ceux qui nous respectent, et on regarde le travail accompli comme récompense. Certains ne peuvent pas comprendre le don de soi, gratuit, sans contrepartie, cela nous indiffère. C’est très difficile les premières années, mais après nous sommes blindés.

Que faudrait-il pour le faire évoluer ?
Il faut protéger le bénévole des risques qu’il prend. Il ne faut pas l’indemniser pécuniairement, sinon, le mot bénévole devient impropre. Par contre, il faut lui garantir une protection sur tous ses actes involontaires qui pourraient induire des frais et engager ses responsabilités. Il devrait y avoir un fonds d’État en garantie. Pour ce qui concerne le football, les formations des officiels dans les instances devraient comprendre un chapitre sur les problèmes des bénévoles et des dirigeants de clubs, et expliquer par exemple aux arbitres qu’ils sont l’égal des dirigeants et que tout le monde est là pour se rendre service mutuellement, et non se sanctionner à tour de bras. J’ai l’impression que le fossé se creuse avec les officiels.

Tu pourrais arrêter un jour ?
J’ai arrêté 100 fois. Je suis capable d’être à 200% et d’arrêter du jour au lendemain si je considère que les valeurs que je défends sont mises à mal, et mon président le sait. Quand on est libre, qu’on ne doit rien à personne, qu’on n’a jamais pris un centime dans le foot, on peut choisir ce que l’on veut faire et quand on veut le faire.

Quel est ton plus grand souvenir ?
J’en ai deux : un tournoi au Danemark en jeune avec Montpellier à Hjorring, qui était à l’époque le plus grand tournoi d’Europe avec plus de 600 équipes sur 15 jours. Ma maman s’était saignée à l’époque pour financer le voyage. Et bien-sûr, mes deux années avec les moins de 17 de Mèze comme coach. J’avais pris l’équipe aux portes de la D2. On avait terminé premier avec 12 points d’avance la première année et la deuxième, troisième en honneur. Une grande fierté à 26 ans avec des gamins en or.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Il n’y a rien à me souhaiter, il arrive toujours ce qui doit arriver. La seule chose que je demande, c’est l’indulgence de ma famille pour toutes mes absences en raison de mes diverses activités. Je suis déjà comblé.

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Vous devez être enregistré pour publier un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Actus

StadiumGO, le covoiturage entre passionné(e)s

Publié

le

Lancé il y a quelques mois, StadiumGO est une nouvelle solution de covoiturage pour les supporters. Romain Lauvergnat, fondateur de cet outil, nous en présente l’historique et les objectifs.

Qu’est-ce que StadiumGO ?
StadiumGO, c’est l’expérience d’un covoiturage entre passionné(e)s. En passant par notre plateforme, on donne la garantie de voyager avec d’autres supporters à destination des matches à domicile comme à l’extérieur. Pour le moment, et grâce à notre collaboration avec la Ligue de Football Professionnel, les matchs de Ligue 1 Conforama, Domino’s Ligue 2 et Coupe de la Ligue BKT sont mis à disposition sur la plateforme. Plus concrètement, nous proposons à chaque supporter ou supportrice de pouvoir trouver facilement en quelques clics des compagnons de voyage pour aller au stade. Côté usages, plusieurs points clés nous différencient des plateformes déjà existantes : le point d’arrivée de chaque trajet, c’est le stade, ce qui permet de ne pas avoir à cumuler différents moyens de transport (bus, tram, etc) pour s’y rendre. En plus de cela, le retour à la maison s’effectue directement après le match pour la quasi-totalité des trajets proposés, permettant ainsi de profiter pleinement de l’événement sans avoir à se soucier de l’après match. Où que tu sois, il y a forcément un trajet pour toi.

Présente-nous l’équipe de StadiumGO.
Victoria, Andréa, Jérôme sont mes incroyables partenaires d’aventures aux compétences variées et complémentaires, qui permettent à la plateforme d’évoluer sereinement jour après jours. Du graphisme au développement, en passant par la communication, rien n’est laissé au hasard avec cette belle équipe.

Pourquoi avoir créé StadiumGO ?
De base, cela correspond à un besoin assez personnel, rencontré depuis quelques années. Nous voyageons régulièrement à la découverte de nouveaux stades à travers le pays, mais tous ces beaux week-ends ont un coût financier important. Nous nous sommes rapidement tournés vers le covoiturage, mais nous n’avons pas pour autant été pleinement satisfaits. Quand on va au stade, on veut être dans l’ambiance du match dès qu’on sort de la maison, et ça, les plateformes déjà existantes n’ont pas la possibilité de le garantir. On s’est rapidement dit que le besoin était présent au sein de nombreuses communautés de supporters. De là est née l’idée de ce qu’est aujourd’hui StadiumGO, et de l’idée à la réalisation, il n’a fallu que quelques mois !

Quels sont les objectifs de StadiumGO ?
Un slogan : tous au stade ! C’est difficile d’être plus clair. Notre objectif principal, c’est d’accompagner les supporters jusqu’au stade et de le rendre accessible au plus grand nombre. Plus largement, nous avons à cœur de proposer une vraie expérience de covoiturage pour aller voir les matches de son club de cœur, à travers notamment le partage d’une même passion et de nombreux autres avantages. Le tout en agissant à notre échelle face aux problématiques environnementales actuelles, symbolisée ici par les émissions de CO2 liées aux déplacements de supporters. Pour cette nouvelle année 2020, l’un des principaux objectifs est d’augmenter le nombre de compétitions disponibles sur la plateforme, puisque nous ne couvrons actuellement que la Ligue 1 Conforama, la Domino’s Ligue 2 et la Coupe de la Ligue BKT, grâce à notre collaboration avec la Ligue de Football Professionnel. À terme, nous visons aussi l’ajout de nouveaux sports comme le basketball, le handball ou encore le rugby.

Que pouvons-nous te souhaiter pour la suite ?
La suite de l’aventure ne pourra qu’être belle pour cette année 2020. Après avoir fraîchement annoncé notre collaboration avec l’Olympique de Marseille, nous travaillons déjà sur de nombreux autres partenariats stratégiques et discutons activement avec certains clubs et acteurs du milieu sportif. En parallèle, nous avancons sur une belle deuxième version de l’application qui sortira dans les prochains mois avec de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles compétitions et peut-être même de nouveaux sports !

Continuer de lire

Actus

Le tirage du Challenge Maurice Martin ce mercredi

Publié

le

Après les huitièmes de finale d’il y a une quinzaine de jours, le tirage au sort des quarts de finale du Challenge Maurice Martin se tiendra ce mercredi en début d’après-midi (14h). Un tirage à retrouver dans la foulée sur FC34 !

Les équipes qualifiées :

  • US Villeneuvoise
  • CA Poussan
  • Avenir Castriote
  • Neffies FC
  • Thézan Saint Genies
  • Thongue et Libron
  • US Pouget Vendémian
  • US Grabels ou US Basses Cévennes
Continuer de lire

À LA UNE

[themoneytizer id=29899-16]

Copyright © 2017 Football Club 34