Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

Rayane Aabid : « On sent qu’il se passe quelque chose » 

Publié

le

Vendredi soir, l’AS Béziers jouera (peut-être) son dernier match de la saison face aux Herbiers, battus héroïquement hier par le grand Paris Saint Germain. Quoi qu’il en soit, si la montée en Ligue 2 ne s’offrent pas à eux dès vendredi, nul doute que Rayane Aabid et ses coéquipiers donneront tout lors des barrages. Avec comme seul rêve l’accession au bout d’une saison historique. Entretien avec le joueur de l’ASB…

Rayan, vous sortez d’un match nul (0-0) à Chambly. Avez-vous quelques regrets, notamment avec le poteau d’Antoine Rabillard en toute fin de match ?

Oui, un peu, même si on aurait également pu perdre le match en première période où nous avons subi plusieurs occasions. On savait que ce serait difficile, comme j’avais déjà dit, Chambly est une équipe qui joue le maintien et qui n’allait rien lâcher. Il y a eu des situations des deux côtés, je pense que le match nul est assez logique.

Quand on ne peut pas gagner, il faut parfois savoir ne pas perdre…

Exactement, c’est d’ailleurs ce qui fait notre force dans cette deuxième partie de saison. On a perdu qu’un seul match, à Grenoble. Ce n’est pas anecdotique.

Quoi qu’il en soit, les rêves de Ligue 2 dès vendredi soir sont bien rééls…

Tant qu’il y a de l’espoir, on va jouer à fond. Nous sommes des compétiteurs, on va essayer de finir du mieux possible devant nos supporters. Ils le méritent, j’espère qu’ils seront encore nombreux à Sauclières pour que l’on passe tous ensemble une très belle soirée. On va tout donner pour finir en beauté et s’il y a une belle surprise, ce serait magnifique. On ne sait jamais…

D’autant que ce que vous réalisez est historique…

C’est clair. On a tendance à oublier un peu tout ce que l’on a fait. Déjà, il faut se souvenir d’où l’on vient, on jouait le maintien il y a quelques semaines. Et puis plus globalement, pour le club, c’est juste énorme. On est assuré d’être sur le podium à deux journées de la fin, c’est incroyable. Si on doit jouer les barrages, ce serait déjà fantastique pour l’AS Béziers, les joueurs, les dirigeants… pour tout le monde !

Un mot justement sur les barrages, que vous pourriez disputer dans quelques semaines face au 18ème de Ligue 2…

Ce sont des moments incroyables. Tu joues avec la vie d’un club mais également ta vie personnelle ! Si tu montes en Ligue 2, tu découvres le monde professionnel, certains n’y ont jamais goûté. C’est une grosse responsabilité, on le sait. Ce seront deux très gros matchs, une très belle expérience à vivre.

En tout cas, vous êtes soutenu par toute la famille du football héraultais…

Franchement, on sent qu’il se passe quelque chose. Pour le dernier match à Sauclières, on avait des enfants, des femmes, des hommes. Tout le monde était réuni derrière nous, c’était vraiment un super moment.

On peut donc compter sur vous pour réussir l’exploit en fin de saison !

Ça, vous pouvez tous en être certains. En tout cas, on va tout donner !

Photo : Paris FC

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Baptiste Valette : « L’année 2018, j’hésite à me la faire tatouer ! » 

Publié

le

Pur produit de la formation héraultaise, c’est finalement au Nîmes Olympique que Baptiste Valette va découvrir la Ligue 1 lors du prochain exercice. Après plusieurs mois très difficiles et une grave blessure, le gardien formé au FC Sète 34 et au MHSC savoure aujourd’hui ce nouveau départ. Entretien…  

Baptiste, tu as vécu une année incroyable avec une montée dans l’élite. On imagine que c’est une aventure exceptionnelle ! 

Oui, on a vécu une saison de rêve. Monter en Ligue 1, surtout avec ce groupe très jeune, c’est juste énorme. Et puis sur un plan personnel, c’est une vraie revanche après la saison galère que j’ai pu connaître. J’ai travaillé pour rebondir, c’est un grand bonheur quand la récompense est au bout.

L’ambiance semblait vraiment excellente dans le groupe, ça a été l’une de vos grandes forces ?

Oui, on était vraiment dans le même délire. Comme j’ai dit, le groupe était jeune, plein de bons mecs, on s’entendait tous très bien. Et puis avec les résultats, on s’est rapidement pris au jeu. Quand tout se passe bien sportivement et que l’effectif vit bien, une dynamique positive se met en place, et ça se voit dans les résultats.

Tu sortais en plus d’une saison très difficile avec une grave blessure, dans quel état d’esprit es-tu aujourd’hui ?

Ce n’est que du bonheur. Je suis en vacances depuis quelques jours, je commence à vraiment bien réaliser tout ce qu’il s’est passé, à redescendre de mon petit nuage. C’est vrai que j’ai eu des moments difficiles, il y a eu cette fracture. Et puis mon club en Belgique avait des difficultés, on était descendu à cause d’une nouvelle réforme. Quand je suis revenu en France, je voulais juste retrouver un club. Je ne savais pas si ce serait en Ligue 1, en Ligue 2 ou en National, j’étais vraiment dans l’inconnu. Donc vivre une montée en Ligue 1, qui plus est dans ma région, c’est juste exceptionnel.

Après toutes ces déceptions, est-ce que tu t’es dit à un moment donné que tu n’y arriverais pas ?

C’est sûr que j’ai eu une vraie remise en question. On sait tous que ce milieu est très difficile. Après ma blessure, j’avais conscience d’avoir encore perdu du temps pour atteindre mon rêve d’être joueur professionnel. J’ai eu des gros moments de doute mais j’ai su m’entourer de très bonnes personnes. Ludovic Mallaroni, mon meilleur ami, et son associé Denis Pignol, m’ont repris en main physiquement mais aussi mentalement pendant la préparation estivale. Ils ne m’ont pas lâché, c’est ce qui m’a reboosté.

Tu penses que le fait de revenir dans la région a également compté dans ta réussite ?

Bien-sûr, d’autant que cette année est exceptionnelle sur tous les points puisque je viens d’avoir un enfant et que je vais me marier cet été. Vivre la grossesse de ma future femme à ses côtés, c’était vraiment très important. L’année 2018, j’hésite à me la faire tatouer (rires) !

Tu retrouveras donc le MHSC, ton club formateur, lors des fameux derbys !

Et oui. Ce sera une fierté de pouvoir retrouver mon ancien club. J’ai eu la chance de rencontrer l’AS Saint-Etienne cette année en Coupe de France. Ce sont des moments toujours chargés en émotion, surtout que là, il y aura en plus l’ambiance d’un derby. Retrouver mes anciennes couleurs, et surtout en Ligue 1, je le prends vraiment comme une grande fierté.

Que peut-on te souhaiter pour la saison prochaine ?

J’espère continuer à progresser, comme j’ai pu le faire cette saison. On monte en Ligue 1, il va falloir hausser le niveau de jeu. On devra bien se préparer cet été, ces préparations estivales sont toujours très importantes, et notamment pour les promus. On espère vraiment rester en Ligue 1, on va tout donner pour y arriver.

Et pourquoi pas un match face au FC Sète 34 en Coupe de France !

C’est vrai que ce serait beau ! Ce serait une rencontre qui me marquerait forcément.

Crédit : Photonews

Continuer de lire

Actus

Tous les résultats et les buteurs au niveau fédéral

Publié

le

Ce week-end, plusieurs formations héraultaises joueront dans les championnats nationaux. Grâce à Football Club 34, découvrez tous les résultats et les buteurs dès le coup de sifflet final de ces rencontres !

Ligue 1  (38ème journée)
Samedi 19 mai 2018
Stade Rennais – MHSC : 1-1 (M’Benza)

National 2 (30ème journée)
Samedi 19 mai 2018
ES Paulhan Pézenas – Marignane Gignac : 0-0
Hyères FC – FC Sète 34 : 3-1 (Thibault)

National 3 (26ème journée)
Samedi 19 mai 2018
US Castanet – RCO Agde : 1-1
Rodéo FC – MHSC B : 1-2 (Kaiboue – Vercruysse)
AFL – AS Fabrègues : 2-2 (Ouabi – Gau)

U19 Nationaux (26ème journée)
Dimanche 20 mai 2018
Castelnau le Crès – AC Ajaccio : 4-1
GFC Ajaccio – MHSC : 1-0

U19 (barrage accession National)
Dimanche 20 mai 2018
AS Béziers – US Castanet : 1-0 (Gualda)

D1 Féminine (21ème journée)
Samedi 19 mai 2018
LOSC – MHSC : 0-2 (Mondésir – Léger)

Photo : MHSC

Continuer de lire
Sponsorisé Enter ad code here
ActusIl y a 22 heures

Baptiste Valette : « L’année 2018, j’hésite à me la faire tatouer ! » 

ActusIl y a 23 heures

Tous les résultats et les buteurs au niveau fédéral

ActusIl y a 23 heures

Tous les résultats et les buteurs dans les deux poules de #R2

ActusIl y a 2 jours

Un grand spectacle de Tennis Ballon le 2 juin à Sète !

ActusIl y a 3 jours

Quatre équipes officiellement en situation de forfait général

ActusIl y a 3 jours

Ezzine (US Béziers) reste en tête des buteurs de R2 !

ActusIl y a 3 jours

L’Aurore Saint Gilloise ouvre ses portes pour 2018-2019

ActusIl y a 3 jours

Tout pour le maintien à Castelnau le Crès !

ActusIl y a 3 jours

Vincent Ebner quitte officiellement le CE Palavas !

ActusIl y a 3 jours

Julien Soares et les Bleus s’imposent… sur le fil !

ActusIl y a 3 jours

Dans la poule B de R2, les Héraultais à fond derrière Fabrègues !

ActusIl y a 3 jours

Julien Calvet : « Beaucoup d’émotion et de tristesse » 

ActusIl y a 3 jours

De jeunes footballeurs pour un court métrage sur Montpellier

ActusIl y a 3 jours

Sondage : Les footeux héraultais ont-ils soutenu l’OM ? La réponse !

ActusIl y a 3 jours

Une formation gratuite sur la gestion d’une association

ActusIl y a 3 jours

Retour sur les journées régionales de détection U13 à Castelmaurou

ActusIl y a 3 jours

Découvrez le dernier journal numérique de la Ligue d’Occitanie

ActusIl y a 3 jours

Un cadre de l’US Clapiers signe à l’AS Valergues !

ActusIl y a 3 jours

Un match de gala le 3 juin pour les quarante ans de l’ESFS

ActusIl y a 3 jours

Dernier épisode de la saison pour les Héraultais en N2 et N3

À LA UNE