Connectez vous avec
Ad_Header

Actus

Mathieu Chabert : « Je ne réalise pas encore »

Publié

le

Cette victoire, c’est aussi la sienne. Alors qu’il entraînait le FC Sète 34 en DH il y a encore quelques saisons, Mathieu Chabert va découvrir la Ligue 2 dans les tous prochains mois. Une formidable récompense pour un entraîneur qui n’a jamais lâché malgré les difficultés. Entretien…

Mathieu, quand tu apprends que Grenoble vient de perdre face à Sannois, que se passe-t-il dans ta tête ?
Je ne sais pas ! Je me souviens juste que je suis allé serrer la main de l’arbitre (rires). Tu t’imagines plein de choses avant mais quand ça arrive, c’est très particulier.

En tout cas, tes joueurs ont fait le boulot dans ce match capital…
Ils l’ont même très bien fait. Honnêtement, depuis que l’on est en National, je pense que c’est dans le Top 3 ou 4 de nos meilleurs matchs. Les gars ont fait quelque chose de grand.

Les pronostics n’étaient clairement pas en votre faveur puisqu’il suffisait d’un nul à Grenoble pour monter. Est-ce que tu y croyais ?
Le dire après, ça peut paraitre facile, mais c’est vrai. J’y croyais, je le disais même à Lolo (Solsona). On savait que tout pouvait arriver si on faisait un gros match face aux Herbiers. Et puis il ne faut pas oublier que le match de Grenoble était loin d’être évident. Sannois, c’est une équipe qui n’avait perdu que huit fois cette saison et qui se battait pour sa survie. On a pris qu’un seul point face à elle, c’est vraiment une équipe costaud, difficile à jouer. Les joueurs de Sannois avaient dit à certains de mes gars qu’ils allaient se battre comme des chiens à Grenoble. Les mecs jouaient leur vie, le GF38 aussi mais je pense que l’environnement leur a fait croire qu’ils y étaient déjà arrivés. De notre côté, on n’a rien changé à notre ligne de conduite. C’était un match comme les autres, tout du moins dans la préparation.

Tu dois être un entraîneur comblé…
On termine deuxième de National avec des clubs comme Laval, le Red Star, Grenoble ou encore Créteil. On était quand même le quinzième budget du championnat, on n’a pas gagné le tournoi du coin, on monte en Ligue 2. Donc oui, on est bien évidemment très heureux même si je ne réalise pas encore. On n’a pas vraiment eu le temps de savourer. On s’est remis au travail dès ce matin, beaucoup de choses vont changer. Il faut se reconcentrer très rapidement car on a beaucoup de boulot pour préparer cette saison.

Vendredi soir, tu as dit à Jean-Max Pigassou que l’on ne pourrait jamais t’enlever cette montée…
C’est vrai. J’ai dit « je » mais je peux très bien dire « nous ». C’est certain, on ne pourra jamais nous l’enlever. On est l’équipe qui a remonté Béziers au niveau professionnel. On pourra dire ce qu’on veut sur nous, sur moi, mais l’histoire est écrite. Peu de gens croyaient en nous, pensaient qu’on allait y arriver, mais on l’a fait.

Tu as toujours dit que tu n’avais jamais douté. Même après la défaite à Grenoble ?
Sincèrement, non. Le groupe n’a jamais douté, donc à partir du moment où c’est le cas, personne ne peut douter. Même après le nul d’il y a dix jours, les gars disaient dans le vestiaire qu’on allait gagner les Herbiers. Beaucoup d’équipes ont sûrement pensé que c’était fini pour la deuxième place, mais pas nous. Et on a eu raison !

Tu as beaucoup appris de ce parcours ?
Oui, évidemment. Quand tu vis une saison comme celle-là, tu ressors avec beaucoup plus d’expérience. On a surtout appris au niveau de la gestion humaine, c’est là où nous avons été très performants. Ça a été notre grande force.

On imagine que vous devez déjà être au travail…
Bien-sûr, je suis au club. Il faut rencontrer tous les joueurs, faire le bilan avec eux, qu’ils rencontrent les dirigeants. Il y a beaucoup de travail à faire, beaucoup de choses doivent se mettre en place.

Tu es excité par rapport à cette nouvelle aventure que vous allez vivre ?
Je suis surtout fatigué (rires). Après, bien entendu que je suis excité. On va vivre quelque chose d’énorme. Mais bon, je suis également impatient de me reposer, de lâcher un peu. C’est important après une saison aussi usante mentalement et physiquement.

Vous allez jouer dans des stades comme Bollaert, c’est un nouveau monde que vous allez découvrir…
On verra quand on y sera. Pour l’instant, on n’a pas le temps de se projeter aussi loin. Ma priorité, c’est de garder les joueurs que je veux garder et de recruter ceux que l’on souhaite recruter.

Vous allez également jouer la Coupe de la Ligue, avec une possible confrontation face à un gros du Championnat de France !
C’est vrai, il y a plein de choses que l’on va découvrir. On va également jouer beaucoup plus de matchs que les saisons précédentes, ce seront des paramètres à prendre en compte. Il faut bien s’organiser dans le travail car la saison prochaine se joue maintenant. On devra bien bosser, comme on l’a toujours fait.

Photo : Foot Amateur

Continuer de lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus

Baptiste Valette : « L’année 2018, j’hésite à me la faire tatouer ! » 

Publié

le

Pur produit de la formation héraultaise, c’est finalement au Nîmes Olympique que Baptiste Valette va découvrir la Ligue 1 lors du prochain exercice. Après plusieurs mois très difficiles et une grave blessure, le gardien formé au FC Sète 34 et au MHSC savoure aujourd’hui ce nouveau départ. Entretien…  

Baptiste, tu as vécu une année incroyable avec une montée dans l’élite. On imagine que c’est une aventure exceptionnelle ! 

Oui, on a vécu une saison de rêve. Monter en Ligue 1, surtout avec ce groupe très jeune, c’est juste énorme. Et puis sur un plan personnel, c’est une vraie revanche après la saison galère que j’ai pu connaître. J’ai travaillé pour rebondir, c’est un grand bonheur quand la récompense est au bout.

L’ambiance semblait vraiment excellente dans le groupe, ça a été l’une de vos grandes forces ?

Oui, on était vraiment dans le même délire. Comme j’ai dit, le groupe était jeune, plein de bons mecs, on s’entendait tous très bien. Et puis avec les résultats, on s’est rapidement pris au jeu. Quand tout se passe bien sportivement et que l’effectif vit bien, une dynamique positive se met en place, et ça se voit dans les résultats.

Tu sortais en plus d’une saison très difficile avec une grave blessure, dans quel état d’esprit es-tu aujourd’hui ?

Ce n’est que du bonheur. Je suis en vacances depuis quelques jours, je commence à vraiment bien réaliser tout ce qu’il s’est passé, à redescendre de mon petit nuage. C’est vrai que j’ai eu des moments difficiles, il y a eu cette fracture. Et puis mon club en Belgique avait des difficultés, on était descendu à cause d’une nouvelle réforme. Quand je suis revenu en France, je voulais juste retrouver un club. Je ne savais pas si ce serait en Ligue 1, en Ligue 2 ou en National, j’étais vraiment dans l’inconnu. Donc vivre une montée en Ligue 1, qui plus est dans ma région, c’est juste exceptionnel.

Après toutes ces déceptions, est-ce que tu t’es dit à un moment donné que tu n’y arriverais pas ?

C’est sûr que j’ai eu une vraie remise en question. On sait tous que ce milieu est très difficile. Après ma blessure, j’avais conscience d’avoir encore perdu du temps pour atteindre mon rêve d’être joueur professionnel. J’ai eu des gros moments de doute mais j’ai su m’entourer de très bonnes personnes. Ludovic Mallaroni, mon meilleur ami, et son associé Denis Pignol, m’ont repris en main physiquement mais aussi mentalement pendant la préparation estivale. Ils ne m’ont pas lâché, c’est ce qui m’a reboosté.

Tu penses que le fait de revenir dans la région a également compté dans ta réussite ?

Bien-sûr, d’autant que cette année est exceptionnelle sur tous les points puisque je viens d’avoir un enfant et que je vais me marier cet été. Vivre la grossesse de ma future femme à ses côtés, c’était vraiment très important. L’année 2018, j’hésite à me la faire tatouer (rires) !

Tu retrouveras donc le MHSC, ton club formateur, lors des fameux derbys !

Et oui. Ce sera une fierté de pouvoir retrouver mon ancien club. J’ai eu la chance de rencontrer l’AS Saint-Etienne cette année en Coupe de France. Ce sont des moments toujours chargés en émotion, surtout que là, il y aura en plus l’ambiance d’un derby. Retrouver mes anciennes couleurs, et surtout en Ligue 1, je le prends vraiment comme une grande fierté.

Que peut-on te souhaiter pour la saison prochaine ?

J’espère continuer à progresser, comme j’ai pu le faire cette saison. On monte en Ligue 1, il va falloir hausser le niveau de jeu. On devra bien se préparer cet été, ces préparations estivales sont toujours très importantes, et notamment pour les promus. On espère vraiment rester en Ligue 1, on va tout donner pour y arriver.

Et pourquoi pas un match face au FC Sète 34 en Coupe de France !

C’est vrai que ce serait beau ! Ce serait une rencontre qui me marquerait forcément.

Crédit : Photonews

Continuer de lire

Actus

Tous les résultats et les buteurs au niveau fédéral

Publié

le

Ce week-end, plusieurs formations héraultaises joueront dans les championnats nationaux. Grâce à Football Club 34, découvrez tous les résultats et les buteurs dès le coup de sifflet final de ces rencontres !

Ligue 1  (38ème journée)
Samedi 19 mai 2018
Stade Rennais – MHSC : 1-1 (M’Benza)

National 2 (30ème journée)
Samedi 19 mai 2018
ES Paulhan Pézenas – Marignane Gignac : 0-0
Hyères FC – FC Sète 34 : 3-1 (Thibault)

National 3 (26ème journée)
Samedi 19 mai 2018
US Castanet – RCO Agde : 1-1
Rodéo FC – MHSC B : 1-2 (Kaiboue – Vercruysse)
AFL – AS Fabrègues : 2-2 (Ouabi – Gau)

U19 Nationaux (26ème journée)
Dimanche 20 mai 2018
Castelnau le Crès – AC Ajaccio : 4-1
GFC Ajaccio – MHSC : 1-0

U19 (barrage accession National)
Dimanche 20 mai 2018
AS Béziers – US Castanet : 1-0 (Gualda)

D1 Féminine (21ème journée)
Samedi 19 mai 2018
LOSC – MHSC : 0-2 (Mondésir – Léger)

Photo : MHSC

Continuer de lire
Sponsorisé Enter ad code here
ActusIl y a 22 heures

Baptiste Valette : « L’année 2018, j’hésite à me la faire tatouer ! » 

ActusIl y a 23 heures

Tous les résultats et les buteurs au niveau fédéral

ActusIl y a 23 heures

Tous les résultats et les buteurs dans les deux poules de #R2

ActusIl y a 2 jours

Un grand spectacle de Tennis Ballon le 2 juin à Sète !

ActusIl y a 3 jours

Quatre équipes officiellement en situation de forfait général

ActusIl y a 3 jours

Ezzine (US Béziers) reste en tête des buteurs de R2 !

ActusIl y a 3 jours

L’Aurore Saint Gilloise ouvre ses portes pour 2018-2019

ActusIl y a 3 jours

Tout pour le maintien à Castelnau le Crès !

ActusIl y a 3 jours

Vincent Ebner quitte officiellement le CE Palavas !

ActusIl y a 3 jours

Julien Soares et les Bleus s’imposent… sur le fil !

ActusIl y a 3 jours

Dans la poule B de R2, les Héraultais à fond derrière Fabrègues !

ActusIl y a 3 jours

Julien Calvet : « Beaucoup d’émotion et de tristesse » 

ActusIl y a 3 jours

De jeunes footballeurs pour un court métrage sur Montpellier

ActusIl y a 3 jours

Sondage : Les footeux héraultais ont-ils soutenu l’OM ? La réponse !

ActusIl y a 3 jours

Une formation gratuite sur la gestion d’une association

ActusIl y a 3 jours

Retour sur les journées régionales de détection U13 à Castelmaurou

ActusIl y a 3 jours

Découvrez le dernier journal numérique de la Ligue d’Occitanie

ActusIl y a 3 jours

Un cadre de l’US Clapiers signe à l’AS Valergues !

ActusIl y a 3 jours

Un match de gala le 3 juin pour les quarante ans de l’ESFS

ActusIl y a 3 jours

Dernier épisode de la saison pour les Héraultais en N2 et N3

À LA UNE